Les séances DaiVaiDai & TaiVai des Potos et des Waffou!!!

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 194
Re : Les séances DaiVaiDai & TaiVai des Potos et des Waffou!!!
« Réponse #1680,  »
Dans la filmographie de Denis Villeneuve, je retiens le très émouvant Incendies, et le crispant Prisoners.

On vient de se refaire toute la série des Rocky également, jusqu'au récent Creed. Y'a pas à dire, quand c'est bien filmé, la boxe c'est super télégénique. :notworthy:

Et j'en reviens à emprunter des DVD à la médiathèque municipale, parce que bon, les Netflixeries, ça va un temps, mais ça commence à être l'overdose de productions originales, aux dépends du reste.

Une exception à la règle que j'ai vue récemment, le film Still Alice, sur l'Alzeimer précoce, dont le personnage principal est encore une prof de linguistique, d'ailleurs. Je l'ai trouvé très poignant.

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 7 823
Re : Les séances DaiVaiDai & TaiVai des Potos et des Waffou!!!
« Réponse #1681,  »
Pour Villeneuve, on m'a conseillé les mêmes, plus Sicario, dont l'ambiance sonore est étouffante (à voir sur grand écran, me dit-on. Pas de souci avec ma salle ciné. :mrgreen:)

Still Alice, j'avais vu la bande-annonce il y a quelques temps, l'idée avait l'air intéressante. J'y jetterai un œil, si vous en dites du bien.
永遠に、あなたのモノ・・・

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 194

kgeg

  • Naturellement riche en fibres
  • Waffou
  • Il en perd sa moumoutte le mamouth !
  • Messages: 5 609
Vous n'avez aucune passion.

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 7 823
Re : Les séances DaiVaiDai & TaiVai des Potos et des Waffou!!!
« Réponse #1684,  »Modifié
Bon, je viens de finir Still Alice, et j'ai une boule dans la gorge... Superbe Julianne Moore, le film est très, très dur. Fait se poser la question sur comment nous réagirions à sa place, interroge sur la réaction de la famille, et... Vraiment très, très dur. :pleure:
Posté : 5 Avril à 00:25

Bon, ça va un peu mieux, je peux donner un avis un peu plus intelligible maintenant que je peux voir l'écran...
Sensationnelle performance de Moore, donc, qui présente la descente dans la démence avec beaucoup de retenue (ce n'est pas un tire-larmes gratuit). De même, le point de vue est le sien, pas celui de la famille. On évite ainsi le pathos facile, et on assiste avec effroi à la désintégration de soi-même devant ses yeux. La scène des pilules m'a arraché le cœur. :pleure:
La famille, d'ailleurs, est intéressante : le mari carriériste, la petite dernière un peu rebelle, tout sonne très juste. Et certaines remarques font mouche : "je préfererais avoir le cancer. Au moins, les gens défileraient pour moi avec un ruban rose." En effet, Alzheimer constitue aussi une mort sociale à petit feu. Le speech à l'association, en parallèle avec les cours de haut niveau donnés au début du film, forment un contraste terrifiant.

Bref, un excellent film, extrêmement dur, qui ne sombre pas dans le chantage émotionnel et sonne tellement vrai.* C'est cela le plus tragique de l'histoire.

*Après recherche, les réalisateurs sont en couple, et l'un deux souffre d'une maladie dégénérative, ce qui n'est sûrement pas étranger à la justesse du ton.
永遠に、あなたのモノ・・・