La loi des séries

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 385
Re : La loi des séries
« Réponse #975,  »
Mais... "Como es ?" Vous avez regardé Narcos en VF ?
'Como se puede ? " O__o
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 4 728
Re : La loi des séries
« Réponse #976,  »
Citation de Battou le 16 Février à 10:38
Mais... "Como es ?" Vous avez regardé Narcos en VF ?
'Como se puede ? " O__o
Tu sais, si ça ne tenait qu'à moi, je regarderais tout en VOST mais je ne suis pas toute seule XD

Ceci dit, dans le cas présent, même en VF, tout les dialogues en espagnol restent en espagnol, et sont tous sous-titrés. Donc en fin de compte, c'est comme si on l'avait regardé en VO vu que c'est majoritairement en espagnol.

Ken_oh

  • Waffou
  • Messages: 1 649
Re : La loi des séries
« Réponse #977,  »
Ah Narcos... Lemon, Blackie, El Patron... Moi j'ai adoré détester Escobar.
You're sayin' the FBI's gonna pay me to learn to surf?
Point Break, Johnny Utah.

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 061
Re : La loi des séries
« Réponse #978,  »
Pour la VF, effectivement je me demande bien pourquoi ils ont pris la peine de la faire.

En ce qui concerne la partie documentaire, j'avais trouvé l'idée vraiment percutante parce que ça sert comme piqure de rappel que non, ce n'est pas (totalement) de la fiction, ça a vraiment eu lieu. L'épisode de La Catedral est particulièrement édifiant... La saison 2 était chouette mais m'a laissé un souvenir moins marquant. On attend surtout la chute, j'ai l'impression.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 532
Re : La loi des séries
« Réponse #979,  »
Moi j'ai été réellement plongé dans Narcos, et j'ai vraiment adoré Escobar. Et puis j'ai trouvé son interprète excellent, sachant en plus après coup qu'il ne parlait pas espagnol au moment de la saison 1 (ce qui a fait grincé des dents en Colombie, et notamment pour son absence d'accent de Medelin).

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 4 728
Re : La loi des séries
« Réponse #980,  »
Citation
sachant en plus après coup qu'il ne parlait pas espagnol au moment de la saison 1
Sans déconner ? o_O

Ca me fait à un truc par contre : le mec qui double Carillo dans la VF est le même qui cause en espagnol. Un très bon espagnol mais dont on sent qu'il n'est pas natif.

Et en parlant d'Escobar, c'est clair que c'est le type qu'on adore détester. A noter ceci dit que, parfois, il a réussi à m'émouvoir (notamment quand Gustavo se fait tuer) parce que nonobstant son ego gros comme un trente-trois tonnes, il donne l'impression de ne pas comprendre ce qu'on lui reproche au fond, et de n'avoir absolument pas conscience du mal qu'il fait autour de lui. C'est fascinant à observer.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 532
Re : La loi des séries
« Réponse #981,  »
Citation
Vous avez dû apprendre l'espagnol. Comment cet apprentissage vous a-t-il permis de rentrer dans votre personnage ?

Apprendre une langue à quarante ans est un enfer. J'ai emménagé en Colombie avec mes enfants pour préparer le rôle, et en trois mois leur espagnol était meilleur que le mien. J'ai peu à peu réussi à discuter avec les gens, au quotidien, mais c'est tout autre chose d'incarner un homme comme Pablo Escobar et de le faire parler dans sa langue maternelle sans que cela ne s'entende ! Une partie de mon cerveau était concentrée sur mon interprétation, et l'autre sur la prononciation correcte des dialogues… C'était épuisant. Ceci étant dit, cet effort pour me rapprocher de lui m'a aidé à me coltiner le personnage.

Vous avez pris beaucoup de poids pour incarner Pablo Escobar…

Je ne cesse de le répéter, mais je suis une énorme erreur de casting pour Narcos. Je suis brésilien, je ne parlais pas espagnol… et j'étais extrêmement maigre au lancement du projet. Je ne me serais jamais choisi pour ce rôle ! Pablo était gras, il m'a donc fallu grossir. J'ai mangé et mangé encore, mais je n'ai jamais pu atteindre sa corpulence – il y a une limite à ce que vous pouvez faire endurer à votre corps. J'ai donc fini par porter un faux ventre à la fin de la saison 1 et en saison 2, une prothèse qui m'a contraint à marcher le ventre en avant.
Je pense qu'Escobar aimait profondément la Colombie -à laquelle il a pourtant fait beaucoup de mal- et qu'il voulait aider le peuple, et notamment Bogota et ses alentours. Il a par exemple fait construire un grand nombre de logement pour les très pauvres.

Ken_oh

  • Waffou
  • Messages: 1 649
Re : La loi des séries
« Réponse #982,  »
Citation de FX le 17 Février à 12:27
Citation
Vous avez dû apprendre l'espagnol. Comment cet apprentissage vous a-t-il permis de rentrer dans votre personnage ?

Apprendre une langue à quarante ans est un enfer. J'ai emménagé en Colombie avec mes enfants pour préparer le rôle, et en trois mois leur espagnol était meilleur que le mien. J'ai peu à peu réussi à discuter avec les gens, au quotidien, mais c'est tout autre chose d'incarner un homme comme Pablo Escobar et de le faire parler dans sa langue maternelle sans que cela ne s'entende ! Une partie de mon cerveau était concentrée sur mon interprétation, et l'autre sur la prononciation correcte des dialogues… C'était épuisant. Ceci étant dit, cet effort pour me rapprocher de lui m'a aidé à me coltiner le personnage.

Vous avez pris beaucoup de poids pour incarner Pablo Escobar…

Je ne cesse de le répéter, mais je suis une énorme erreur de casting pour Narcos. Je suis brésilien, je ne parlais pas espagnol… et j'étais extrêmement maigre au lancement du projet. Je ne me serais jamais choisi pour ce rôle ! Pablo était gras, il m'a donc fallu grossir. J'ai mangé et mangé encore, mais je n'ai jamais pu atteindre sa corpulence – il y a une limite à ce que vous pouvez faire endurer à votre corps. J'ai donc fini par porter un faux ventre à la fin de la saison 1 et en saison 2, une prothèse qui m'a contraint à marcher le ventre en avant.
Je pense qu'Escobar aimait profondément la Colombie -à laquelle il a pourtant fait beaucoup de mal- et qu'il voulait aider le peuple, et notamment Bogota et ses alentours. Il a par exemple fait construire un grand nombre de logement pour les très pauvres.
Tu veux dire Medellin ? Ensuite, je pense qu'il aimait surtout sa famille et à l'image d'un Trump aimait être aimé d'où les gestes en faveur des pauvres...
You're sayin' the FBI's gonna pay me to learn to surf?
Point Break, Johnny Utah.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 532
Re : La loi des séries
« Réponse #983,  »
Oui, Medellín.
Citation
Il est l'instigateur de l'opération « Medellín sans taudis ». En redistribuant une partie de ses gains mal acquis, il fait construire 500 maisons sur le versant est de la vallée de Medellín. 25 ans plus tard, plus de 3 000 maisons sont construites. Mais ce quartier n'a pas d'existence juridique, car Escobar n'a pas respecté les règles administratives11. Il fait aussi construire des routes, des écoles, des stades de football, des hôpitaux et devient par là même un héros pour les pauvres alors mal informés de la réalité du personnage. Ainsi, même quinze ans après sa mort, en 2008, il est encore idolâtré par certaines personnes, comme Olga Gaviria, une des personnes pauvres choisie pour habiter une des maisons construites par le parrain11. La population de Medellín lui étant pour la plupart acquise, elle cache des informations à la police et fait ce qu'elle peut pour le protéger.

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 385
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 532
Re : La loi des séries
« Réponse #986,  »
Citation
Considéré comme mort depuis des années, James Keziah Delaney refait surface à Londres en 1814, après 10 ans passés en Afrique. De retour en possession de diamants acquis illégalement et bien décidé à venger la mort de son père, il va refuser de vendre ce qu'il reste de l'héritage familial à la Compagnie britannique des Indes orientales et se mettre en tête de bâtir son propre empire de négoce et de transport. Mais James, qui va rapidement comprendre qu'il a de nombreux ennemis, va devoir naviguer bien des eaux troubles pour rester en vie et parvenir à ses fins.

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 406
Re : La loi des séries
« Réponse #987,  »
Citation de The WormLord le 14 Février à 08:57
The night of
(cliquez pour montrer/cacher)
Je ne crois pas à une saison 2. En tout cas pas sur la même histoire. Pour moi le tueur a été démasqué même si on n'a pas de preuve absolue. Pour Naz, il a effectivement un côté sombre, mais de là à le voir coupable, je n'y crois pas vraiment.
Ah oui, non, carrément pas de saison 2 !! Ca casserait tout le truc ! :nono:

Enfin je dis ça, mais c'est quasi sûr qu'il y en aura une. Et que du coup je la regarderais. Et que ce sera nul. Mais bon... C'est la vie !
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 532
Re : La loi des séries
« Réponse #988,  »
Mais je n'ai pas dit vouloir une saison 2, mais je pense et crains aussi qu'il y ait une.

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 7 674
Re : La loi des séries
« Réponse #989,  »
Je suis en train de regarder Lemony Snicket's Series of Unfortunate Adventures (Les Orphelins Baudelaire ou un truc du genre en VF). C'est tres etrange, en fait. Visuellement etourdissant (on dirait qu'ils ont eu le budget pour un film a chaque episode), c'est esthetiquement un croisement entre Burton, Harry Potter et Pushing Daisies, avec une bonne dose de Jeunet. L'histoire est celle, improbable, bourree de meta-commentaires par un narrateur envahissant, des mesaventures des orphelins Baudelaire poursuivis par le diabolique Comte Olaf et sa bande, obsede par leur fortune. Aucune magie, contrairement a Harry Potter, mais des gadgets absurdes, des situations farfelues et des adultes impossibles. Un peu comme si Hermione inventait des trucs de bric et de broc, comme dans Mic Macs a Tire-Larigot, pour echapper a une version malfaisante des Dursleys aides par une troupe digne de la Cite des Enfants Perdus. Neil Patrick Harris, dans le role du Comte, rappelle vaguement Dominique Pinon.
C'est distrayant, c'est parfaitement loufoque, c'est parfaitement anglais, c'est parfaitement dispensable. Trop formulaique, trop repetitif, trop naif pour permettre de plonger complement dans cet univers, malgre le pedigree somptueux et l'humour pince-sans-rire. Dommage ! Mais visuellement, ca vaut vraiment le detour.
永遠に、あなたのモノ・・・